Anesthésie

Notre service en détail

L’équipe pluridisciplinaire est composée de médecins anesthésistes, d'un cadre de santé, d'infirmiers anesthésistes diplômés d'Etat et d'infirmiers intervenant en salle de surveillance post-interventionnelle.

La prise en charge des patients s'effectue après consultation du médecin anesthésiste :

  • lors de la consultation pré-opératoire : cette consultation est réalisée par un médecin anesthésiste dans les jours qui précèdent l’intervention chirurgicale. Elle contribue à l’évaluation pré anesthésique de l’état du patient justifiant l’éventuelle prescription  d’examens complémentaires et/ou de consultations spécialisées permettant une graduation du risque péri opératoire. Elle permet également au patient de recevoir les informations concernant les différentes techniques et celle adaptée à son cas, d’exprimer ses préférences et de poser les questions qu’il juge utiles.

Au terme de cette consultation le parcours adapté au patient est planifié pour sa sécurité : ambulatoire,  circuit de récupération rapide ou séjour post opératoire en unité de soins continus. La stratégie anesthésique est établie.
Le consentement du patient à l’acte est alors recueilli en fin de consultation.

  • lors de la visite pré-anesthésique : elle est effectuée par un médecin anesthésiste dans les heures précédant le moment prévu pour l’intervention. Elle permet de prendre connaissance des examens complémentaires et compte rendus de consultations spécialisées, demandés lors de la consultation d’anesthésie, pour adapter le protocole d’anesthésie.
  • au bloc opératoire, le patient est accueilli par l’équipe paramédicale de bloc et d’anesthésie. Le temps de l’intervention, un binôme médecin anesthésiste, infirmier anesthésiste gère l’anesthésie en collaborant avec l’équipe chirurgicale.
    Le patient se réveille en salle de surveillance post interventionnelle. Une attention particulière est portée au soulagement de la douleur. Le temps passé en salle de surveillance post interventionnelle est variable selon l’intervention et l'état de santé du patient. C’est le médecin anesthésiste qui décide de son retour en chambre.
    Après ce temps de surveillance, le patient est raccompagné dans son secteur d’hospitalisation par un brancardier.

En période post opératoire, chaque jour, un infirmier anesthésiste visite les patients opérés pour gérer le soulagement de leur éventuelle douleur.

Chaque fois que possible, une hospitalisation de jour est proposée. En cas de contre-indication à l’ambulatoire, une attention particulière est portée à la RRAC : Récupération Rapide Après Chirurgie.

Elle permet :

-d'arriver à l'hôpital le matin de l'intervention

-un jeûne pré opératoire court

-de bénéficier d’une technique anesthésique loco-régionale

-une prévention des nausées et des vomissements post opératoires

-une prise en charge de la douleur post opératoire notamment par la cryothérapie.                                                          

Plusieurs membres de l’équipe sont formés à l’hypnose et l’utilisent pour l’anesthésie et en salle d’accouchement.
Chaque jour de la semaine, une infirmière anesthésiste est en charge du soulagement de la douleur et intervient dans les différents services de chirurgie pour assurer son suivi .

Nos prises en charge

L’anesthésie est un ensemble de techniques qui permet la réalisation d’un acte chirurgical, obstétrical ou médical (endoscopie, radiologie…), en supprimant ou en atténuant la douleur.

Il existe deux grands types d’anesthésie : l’anesthésie générale et l’anesthésie loco-régionale. Les médecins anesthésistes-réanimateurs aidés par les infirmiers anesthésistes assurent tous les modes d’anesthésie : générale, péridurale, loco-régionale, rachianesthésie.

  • l’anesthésie générale est un état comparable au sommeil, produit par l’injection de médicaments, par voie intraveineuse et/ou par la respiration de vapeurs anesthésiques, à l’aide d’un dispositif approprié.
  • l’anesthésie loco-régionale permet, par différentes techniques, de n’endormir que la partie du corps sur laquelle se déroulera l’opération. Son principe est de bloquer les nerfs de cette région, en injectant à leur proximité, un produit anesthésique local. Une anesthésie générale peut être associée ou devenir nécessaire, notamment en cas d’insuffisance de l’anesthésie loco-régionale.
  • la rachianesthésie et l’anesthésie péridurale sont deux formes particulières d’anesthésie loco-régionale, où le produit anesthésique est injecté à proximité de la moelle épinière et des nerfs qui sortent de celle-ci.
  • l’anesthésie topique pour la chirurgie de la cataracte est une autre forme d’anesthésie loco-régionale. Elle est réalisée par instillation de collyres anesthésiques sur la cornée.

Le choix du type d’anesthésie sera déterminé en fonction de l’acte prévu, de l'état de santé du patient et du résultat de ses examens complémentaires éventuellement prescrits.